3 des 9 signaux faibles de la Lettre des Signaux Faibles gratuites sur abonnement, et sur les 29 signaux faibles de la Lettre Premium réservée aux abonnés payants.

Signal faible 1 : une prospective présidentielle dans l’impensable La campagne présidentielle française de 2017 tient tout de l’exercice de prospective. Les futurs attendus s’effondrent les uns après les autres. Duflot, Hollande, Sarkozy, Juppé sont passés aux oubliettes. Les hypothèses inattendues avancent : Fillon, Hamon. L’hypothèse Fillon prend un coup dans l’aile quand celle de Macron s’assure vers le n°2. Ni les Républicains, ni le PS ne serait au second tour ! Comme quoi la prospective est bien d’imaginer l’impensable, à défaut du haïssable et surtout pas les tendances.

Signal faible 2 : nouveau quinquennat, nouvelle prospective Le futur Président de la République n’aura plus la consilience des astres. Depuis l’élection de Trump, l’inflation reprend, l’euro baisse, le pétrole monte, les taux montent. C’est un excellent exercice de prospective. Et si c’était pire ? Et si c’était mieux ? Et si l’Europe explosait car dans le fond, l’Union n’avait pas prévu le Brexit, n’avait pas de plan B. Je parierais que les programmes que nous avons beaucoup demandé ne serviront à rien. Les années en « 7 » ont précédé de graves crises : 2007, 1997, 1987, 1967, 1967, 1957, 1947, 1917 …

Signal faible 3 : le nouveau Nouveau Monde 1 : la chasse des classes moyennes J’avais développé ce concept en novembre dernier http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/le-nouveau-nouveau-monde-611224.html . Cela explique Trump, le Brexit, le Front National. Les villes votent modernité, la périphérie large (50 Km) vote le rejet de la mondialisation. En bref, les classes moyennes sont chassées des villes vers les périphéries. En imposant des % logements sociaux dans le cœur des villes, les autres logements deviennent de plus en plus chers en achat ou location : les jeunes couples avec enfants quittent les villes. Paris en est la caricature.