Scenarios dynamiques | Veille & Prospective

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 21 décembre 2015

3 signaux faibles de la Lettre de novembre 2015

Signal faible 1 : le radicalisme « Islamique » est associé à radicalisme. C’est une erreur. L’islam n’est qu’une réponse parmi d’autres au radicalisme. Comme les zadistes, les antisémites, les antimusulmans, les faucheurs volontaires, etc. Aujourd’hui, les radicaux s’expriment par la violence. Le DRH d’Air France agressé en CCE est devenu sans guillemets l’affaire de la chemise déchirée. La tolérance exprimée par les politiques, la justice, les médias, … envers la violence est une forme d’approbation des radicalismes.

Signal faible 2 : Daech c’est la dèche. J’ai écrit ceci il y a un an. http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/20141201trib5afe05092/daech-c-est-la-deche.html Daech est une idéologie. Une idéologie se détruit momentanément par les bombes jamais définitivement. Malheureusement. Comme le nazisme. Les Américains ont reconnu l’attentat de San Bernardino comme un acte terroriste inspiré par Daech. Les auteurs se sont inspirés de Daech. Toute bête immonde devrait être détruite à sa naissance. Connaitre/reconnaitre la naissance, c’est bien percer le signal faible et admettre la limite de la démocratie.

Signal faible 3 : pourquoi viser la France Aucun pays n’est à l’abri d’actes terroristes. Pourquoi viser plus la France. Ce pays est culturellement un ventre mou de l’Europe, globalement depuis une trentaine d’années. Ses dirigeants cherchent plus à être aimés qu’à s’affirmer. S’affirmer, c’est s’appuyer sur ses convictions. Etre aimé c’est aller dans le sens des convictions de l’autre. Depuis quelques jours et pour la première fois depuis des décennies, le pays affirme des convictions. Sensiblement 30 ans trop tard. Il pourrait ne plus être un ventre mou.

jeudi 19 novembre 2015

3 signaux faibles de la Lettre de octobre 2015

Signal faible 1 : accélération de l’histoire, vers l’HGM, l’homme génétiquement modifié

Le hasard m’a fait lire successivement deux livres qui aboutissent aux mêmes conclusions. Les particules élémentaires de Michel Houellebecq (1998) se terminent sur un nouvel homme, une sorte d’HGM, un homme génétiquement modifié, qui se qualifie de « dieux ». Sapiens, une brève histoire de l’humanité de Yuval Noah Harari (2011, publié en France en septembre 2015), livre absolument passionnant, conclue lui aussi sur le génie génétique qui modifie l’homme et termine sur « un animal devenu dieu ?». Les connaissances et les moyens informatiques notamment étaient bien plus modestes en 1998 que 13 ans plus tard. Nous sommes 18 ans plus tard et le sujet s’accélère avec l’évolution de la médecine et des connaissances génétiques.

Signal faible 2 : la viande cancérogène selon l’OMS : monographie douteuse

Que l’OMS (22 experts de 10 pays dans le cadre du CIRC, agence cancer)) accuse la viande d’être cancérogène, et ce sont des millions de consommateurs qui doutent et des milliers de producteurs qui pleurent. Certes, la conclusion était prudente, mais le doute lancé. Une petite lecture de l’étude mentionne 100 g de viande rouge consommée par jour (http://www.iarc.fr/en/media-centre/iarcnews/pdf/Monographs-Q&A_Vol114_F.pdf page 4), en France c’est 52 (http://agriculture.gouv.fr/mange-t-trop-de-viande-en-france ) ; sur les 800 études prises en compte (source non trouvée), 10 concernent la viande dont 9 réalisées aux Etats-Unis ; et l’étude ne prend pas en compte la globalité de l’alimentation. Je me souviens d’une étude qui disait que l’eau de Saint-Yorre ou Vichy, était dangereuse à la consommation. Si l’on en consommait plus de 14 litres par jour.

Signal faible 3 : faire enfin durer les produits

L’information est plutôt souriante : les petites culottes et les soutiens-gorge Sloggi vont durer 4 fois plus longtemps. Plus sérieusement, c’est vraiment un signal faible. Sloggi est la deuxième marque en France derrière Dim sur les bas de corps. Et faire durer les produits plus longtemps – avec une « garantie à vie » - des produits de consommation courante, c’est encourager une consommation plus responsable. Les exemples dans le textile sont plutôt rares, comme Patagonia. Les marques avancent vers une réalité économique plus responsable.

mardi 10 novembre 2015

3 signaux faibles de la Lettre de septembre 2015

Signal faible 1 : les jeunes sont des petits cons de glandeux.

Les jeunes sont des petits cons de glandeux. Pourquoi pas … Damien Morin, 24 ans, dirige 300 salariés avec 87 points de vente de réparation de téléphones (Save). Il a créé son entreprise il y a deux ans, encore étudiant en école de commerce et pourrait ajouter d’ici fin 2015 une centaine de corners et atteindre 600 salariés. Sa croissance est de 20% par mois. Par mois ! Comme qui il y a des entreprises qui devraient faire confiance à des petits cons de débutants sans expérience.

Signal faible 2 : le déni de démographie en berne de l’INSEE

Décidément, L’INSSE a reçu pour ordre de manipuler l’information. Ma chronique d’il y a près d’un an se confirme http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/20150224tribd77eb5ce2/demographie-francaise-en-berne.html Dire que le « nombre de naissance est stable en 2014 » alors qu’il baisse, et notamment en métropole, est soit de la manipulation, soit un travail de stagiaire non contrôlé. http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=if33 . Or en 2015 la baisse des naissances s’accélère et la mortalité augmente (18.000 morts par la grippe). Quant aux migrants, on a pu admirer l’accueil qui leur est réservé si tant est qu’ils veuillent venir en France. Dans moins de 3 mois, cette hausse de la mortalité et la baisse des naissances sera officielle, à moins que l’INSEE persiste dans le déni avec son stagiaire.

Signal faible 3 : la COP21 c’est déjà du passé.

http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/la-cop21-deja-du-passe-505940.html Lorsque j’ai écrit cette chronique, le GIEC n’avait pas encore annoncé que les +2°C d’ici la fin du siècle sont intenables. Il faut donc absolument miser sur le +2° et préparer encore plus le +4°. Donc non pas stabilisation mais renforcement du changement climatique.

lundi 9 novembre 2015

3 signaux faibles de la Lettre des signaux faibles de huillet et août 2015

Signal faible 1 : de la guerre des étoiles à la guerre des pétaflops d’Obama Si le 3 aout Obama annonçait le point ci-dessus, le 29 juillet Obama suivant l’exemple de la guerre des étoiles de Reagan pour contrer les missiles intercontinentaux soviétiques, Obama donc déclarait la guerre des pétaflops à la Chine ! Le pétaflop, c’est une rapidité d’ordinateur et pour l’instant les US ne s’y sont pas intéressés et la Chine est en tête. Même l’Arabie Saoudite dépasse UK et la France depuis le 14 juillet ! Comment Barack a déclaré la guerre ? Il met 3 milliards $ sur la table et donne 5 à 10 ans pour parvenir à un ordinateur de 1.000 pétaflops. Le plan de détail de l’opération doit être fourni dans 90 jours. Rompez ! Vous n’en avez pas entendu parler ? C’est un signal pourtant fort, très fort !

Signal faible 2 : Détroit n’est plus une « skrinking city » Je reviens de Détroit. Ce n’est plus une ville en déclin malgré son dépôt de bilan en 2013. Détroit est plus propre que Paris, avec moins de tags. Même s’il y a des immeubles fantômes, la modernité éclate dont ce monorail à 15 ou 20m de hauteur qui dessert la cité financière (et inspirerait bien La Défense !). Détroit est même la première ville américaine pour les fermes urbaines ! De la crise sont nées les initiatives, et elles n’en manquent pas !

Signal faible 3 : agriculture, la chute n’est pas finie Il suffit de lire Insee première n°1560 de juillet pour voir que l’agriculture française est en explosion. Que les filières élevages et lait soient descendues dans la rue n’est qu’un début. La distribution de millions d’€ n’y changera rien. La filière fruits va suivre. Etre n°2 mondial en 1997, n°4 en 2012 derrière l’Allemagne interpelle clairement. Notre haut de gamme, c’est comme le vin : personne ne le comprend sauf les français, ou trop peu de consommateurs. Nous refusons de faire du bas de gamme. Quant à notre production milieu de gamme, c’est un faux haut de gamme à communication compliquée. Et comme nous sommes chers, nous devons re-imaginer la production en fonction des acheteurs mondiaux. Du travail en perspective !

lundi 29 juin 2015

3 signaux faibles de la Lettre de juin 2015

Rappel, chaque semaine depuis 2013, ma chronique dans La Tribune. Les dernières chroniques :

http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/le-monde-decarbone-est-en-marche-479481.html

http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/vallaud-belkacem-sur-l-envers-du-miroir-d-emmanuel-todd-477783.html

http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/automobile-du-futur-ou-futur-de-l-automobile-475739.html

http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/lutter-contre-le-dereglement-climatique-trop-tard-471576.html

Signal faible 1 : plus de morts de la grippe 2014 que de la canicule 2003

En 2003, les 15.000 morts suite à la canicule avaient frappé les esprits. Les 18.300 morts supplémentaires de la grippe 2014/2015 sont silencieux. Pourtant, il s’agit dans chaque cas très majoritairement de personnes âgées. Le signal faible, sera que la croissance de la population en 2015 qui sera donnée fin d’année sera encore plus faible que les années précédentes : +0,4%, +0,3% ? Peut-être reconnaitra-t-on que la démographie française n’est pas le succès répété année après année comme une évidence.

Signal faible 2 : Après Arianespace, Elon Musk à la tète d’Airbus

On se souvient qu’en janvier 2014 les deux lancements réussis de SpaceX en un mois avaient secoué Arianespace qui somnolait depuis une dizaine d’années. À présent c’est Airbus qui accélère vers le numérique. Elon Musk est bien entré dans la tète des dirigeants d’Airbus. Pour preuve la recherche de partenaire en numérique. Aujourd’hui, les motoristes sont en avance sur les avionneurs : General Electric a réalisé un mini turboréacteur en 3D. Et le crash du A400M est une erreur inadmissible dans cette course.

Signal faible 3 : la banalité du e-commerce

Le multicanal est d’une évidence telle qu’il ne mérite aucune attention : parlons point d’achat et plus point de vente est l’affaire est réglée. Partant de là, comment le e-commerce peut-il gagner de l’argent est la vraie question. Depuis 4 ou 5 ans, le cimetière du e-commerce est riche. On en parle peu comme honteux mais c’est un fait. Et ceux qui ont une marge bénéficiaire sont rares. Plutôt en services. Le futur est dans le passage, la fréquentation. Aux Etats-Unis, Amazon a écrasé Google en 3 ans : c’est sur Amazon que l’on cherche des informations concernant des produits (Mercent, FullSIXX). Google n’est pas le monstre écrasant tout que l’on nous raconte chaque jour. Même si Google crée un bouton « Buy ». Le point d’achat est devenu un point d’information, de choix, de décision : là est la différence.

mercredi 10 juin 2015

3 signaux faibles de la Lettre de mai 2015

Signal faible 1 : plus de morts de la grippe 2014 que de la canicule 2003 En 2003, les 15.000 morts suite à la canicule avaient frappé les esprits. Les 18.300 morts supplémentaires de la grippe 2014/2015 sont silencieux. Pourtant, il s’agit dans chaque cas très majoritairement de personnes âgées. Le signal faible, sera que la croissance de la population en 2015 qui sera donnée fin d’année sera encore plus faible que les années précédentes : +0,4%, +0,3% ? Peut-être reconnaitra-t-on que la démographie française n’est pas le succès répété année après année comme une évidence.

Signal faible 2 : Après Arianespace, Elon Musk à la tète d’Airbus On se souvient qu’en janvier 2014 les deux lancements réussis de SpaceX en un mois avaient secoué Arianespace qui somnolait depuis une dizaine d’années. À présent c’est Airbus qui accélère vers le numérique. Elon Musk est bien entré dans la tète des dirigeants d’Airbus. Pour preuve la recherche de partenaire en numérique. Aujourd’hui, les motoristes sont en avance sur les avionneurs : General Electric a réalisé un mini turboréacteur en 3D. Et le crash du A400M est une erreur inadmissible dans cette course.

Signal faible 3 : la banalité du e-commerce Le multicanal est d’une évidence telle qu’il ne mérite aucune attention : parlons point d’achat et plus point de vente est l’affaire est réglée. Partant de là, comment le e-commerce peut-il gagner de l’argent est la vraie question. Depuis 4 ou 5 ans, le cimetière du e-commerce est riche. On en parle peu comme honteux mais c’est un fait. Et ceux qui ont une marge bénéficiaire sont rares. Plutôt en services. Le futur est dans le passage, la fréquentation. Aux Etats-Unis, Amazon a écrasé Google en 3 ans : c’est sur Amazon que l’on cherche des informations concernant des produits (Mercent, FullSIXX). Google n’est pas le monstre écrasant tout que l’on nous raconte chaque jour. Même si Google crée un bouton « Buy ». Le point d’achat est devenu un point d’information, de choix, de décision : là est la différence.

La lettre dans sa version abonné payant comporte 21 signaux faibles

mercredi 6 mai 2015

3 signaux faibles de la Lettre d'avril 2015

Signal faible 1 : « start-up studio » et hackathon Ces derniers mois, la création d’entreprises ou de projets est marquée par des méthodes accélération brutale du temps. « Start-up studios » et hackathons jouent l’espace, les complémentarités, le temps. Les premiers sont des hébergements, les seconds des formes de concours. Dans les deux cas, des entreprises sont associées, voire financent et surtout observent cette curieuse génération Y qui n’a décidément rien à voir avec ses prédécesseurs !

Signal faible 2 : or noir et fleurs jaunes Chacun sait aujourd’hui que les Etats-Unis sont le premier producteur d’hydrocarbures au monde. La Russie décroche, l’Arabie Saoudite stagne. Avec le baril qui a baissé, le dollar qui a monté, la demande de produits pétroliers en baisse, et un raffinage inadapté, de 20 à 30 raffineries doivent fermer en Europe. Total ferme des sites non retables (Total rentabilise son raffinage à 30€ la tonne, les marges actuelles sont à 22€). La Mède devrait se convertir au biocarburant d’huile de palme. Cela pourrait impliquer la perte du quart du colza produit en France : fleurs jaunes contre or noir. Si l’on ajoute que Vallourec va supprimer 2000 emplois dont 600 en France et fermer l’aciérie de Saint-Saulve… Plan énergie ou pas, la mutation est en marche.

Signal faible 3 : les politiques français confondent économie et démagogie En 24 ou 48 heures, l’américain XPO a acheté Norbert Dentressangle pour 3,5 Md$ et CapGemini a acheté l’américain Igate (33.000 salariés dont 27.000 en Inde) pour 4Md$. Si dans le premier cas les politiques français on « exigé » le maintien de l’emploi aux américains, ils n’ont rien dit sur le second achat qu’ils ont sans doute ignoré. Quant à Vallourec, ils ont « exigé » des explications. Le jour où les politiques prendront des cours d’économie, ils « exigeront » que les syndicalistes en fassent autant et les entreprises trouveront des interlocuteurs matures.

Signal faible 22 : l’invité du mois, Sébastien Chaillot. La plupart des entreprises ont aujourd’hui besoin de se réinventer pour assurer leur pérennité. Bâties pour exploiter et non pour explorer elles ne réunissent pas les conditions nécessaires à l’éclosion de business innovants. La société Akerz grâce à son équipe expérimentée d’entrepreneurs, de créatifs et d’experts aide ces entreprises à créer leur futur en entreprenant avec elles sur des projets innovants avec la vision, la créativité et l’agilité nécessaire à un développement rapide et ambitieux. sebastien@akerz.fr ; www.akerz.fr

jeudi 16 avril 2015

3 signaux faibles de la Lettre de mars 2015

Je suis Charlie. Je suis Danois. Je suis Tunisien. Je suis Kényan. Condamner l’inhumain n’a pas de limite.

Signal faible : l’invitée du mois, Nathalie Joulin. Voir plus bas.

Signal faible 1 : la sousveillance Vous connaissez tous la sousveillance. Vous la pratiquez ou la subissez. En voici ma définition : « sousveiller c’est observer avec une attention soutenue par des acteurs indépendants de liens financiers ou hiérarchiques ». Détail dans ma chronique de La Tribune http://t.co/IY4NeQaygD

Signal faible 2 : voici une courte histoire de « vlogueuse » Une « vlogueuse » est une vidéo blogueuse. Marie Lopez est née en 1995, génération Alpha. Depuis 2011, elle assure un blog par vidéo, Enjoy Phoenix, dans lequel elle présente des produits. Elle compte 1,3 millions d’abonnés. C’est une rock star !

Signal faible 3 : jusqu’où va monter le marché de l’art ? J’ai découvert l’une des explications de la hausse du marché de l’art. Elle n’est pas liée à la valeur des œuvres mais à leur rareté. Il s’ouvre dans le monde un musée par jour. Un musée par jour. Un musée a besoin de 3.000 à 4.000 œuvres d’une certaine qualité pour … exister. Il faut donc 365 x 3.500 œuvres soit 1.277.500 œuvres par an. Œuvres qui ont tendance à rester dans les musées et échapper au marché. On peut imaginer la pression sur les Impressionnistes … les peintres contemporains ont plus de chance de … fournir. Et comme c’est l’Asie qui ouvre le plus de musées, on comprend que la Chine représente 37% du produit des ventes aux enchères publiques (donc hors galeries, arts décoratifs et design).

Signal faible 22 : l’excellent livre d’un ami Vous DEVEZ connaitre Serge Guérin ! Ce sociologue plein d’humour est spécialiste des vieux. Des seniors, quoi ! Il vient de publier Silver génération. 10 idées reçues à combattre à propos des seniors, publié chez Michalon. Chaque chapitre présente l’idée reçue, puis décrit la réalité. Une lecture facile, très documentée … et plein d’humour. Bravo Serge !

Signal faible 23 : l’invitée du mois, Nathalie Joulin. Nathalie est fondatrice de BLEU INTENSE. Elle fait du conseil en innovation depuis plus de 10 ans, entourée d'une équipe de créatifs et d'experts externes : le Blue Lab. Elle accompagne les entreprises dans des problématiques très variées : mise en place d'organisations innovantes, stratégies d'innovation, animation de sessions créatives... Complémentaires sur bien des sujets, on a en commun le goût de l'innovation et l'envie de la partager avec des équipes. Allez voir son site web www.bleuintense.com; nathalie.joulin@bleuintense.com

mardi 7 avril 2015

3 signaux faibles de la Lettre de février 2015

Signal faible 1 : la génération Bêta La génération Y a apporté ses outils, smartphone et tablette, sur le lieu de travail, la génération Alpha entre dans le Robotcène, la génération Bêta a avalé les outils numériques : le smartphone - ou plutôt ce qu’il représente - devient un geste. Lire ma chronique sur ce sujet : http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/accueil.html

Signal faible 2 : la génération « cashless » Le « cashless » qui est courant en Afrique se développe à sa manière en France et en Europe : c’est le compte Nickel pour les sans-banques, le compte Ipagoo pour les sans-frontières. Dans les 3 cas, il s’agit de fluidifier et simplifier les échanges. De quoi inquiéter encore plus les banques.

Signal faible 3 : le transport aérien, une industrie du passé Le capital des compagnies aériennes européennes traditionnelles passent mois par mois sous contrôle du « golfe ». Si l’expression parait brutale, elle est réelle. Qatar Airways prend 10% de IAG (British Airways), Etihad a pris 49% d’Alitalia, 29% d’Air Berlin et a un pacte commercial avec Air France-KLM (en bien mauvaise posture). Tout ceci reste à l’image de feu l’industrie automobile à capitaux anglais. Reste que l’automobile anglaise fait aujourd’hui des prouesses même sous capitaux non anglais et que les jeunes pilotes français pilotent sous des pavillons du monde entier.

Signal faible 17 : l’invitée du mois, Emilie Thuaudet-Illouz En matière de conseil en droit des affaires, Emilie Thuaudet-Illouz a une expérience très juste dont je voulais vous faire profiter. Son cabinet d’avocat. intervient pour le compte de start-up, TPE et PME, exerçant dans divers secteurs d’activités. Elle les accompagne dans la négociation et la rédaction de la documentation contractuelle nécessaire à la mise en œuvre de leurs projets (création, vente, acquisition, restructuration d'entreprises et de fonds de commerce, levée de fonds, etc.). Contactez Emilie de ma part : www.emiliethuaudetillouz-avocat.com ; emth@emthavocat.com;

samedi 28 mars 2015

3 signaux faibles de la Lettre de janvier 2015

Pendant que je terminais ma Lettre de décembre, les carnages de Charlie Hebdo, de l’Hyper Cacher de Vincennes et le meurtre de la policière de Montrouge ont eu lieu. Les signaux faibles ne manquent pas. Je ne voudrais relever que ce qui impacte le plus profondément la Société française, hors terrorisme islamique et islam (mes signaux faibles : http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/20150123trib60472d68a/plus-jamais-charlie.html) .

Signal faible 1 : les erreurs de génération Il n’y a rien de pire que d’être ignoré. Croyez-vous que les sociétés d’études font physiquement des sondages dans les ZUS et leurs quartiers périphériques où vit un français sur dix ? Autre point : le monde politique français est dominé par les plus de 60 ans. Matteo Renzi a 40 ans. Comme Aléxis Tsipras. Qui parle au nom des jeunes, comme les jeunes ? Dieudonné ? Dernier point : les publicités (presse, radio, télé), les magazines, ignorent les 10 à 20% de Français noirs, beurs, asiatiques … Cela fait des années que l’on parle de la non-représentation des nouvelles générations. C’est ainsi que 68 a pété !

Signal faible 2 : les erreurs d’urbanisme La France vit dans une logique inversée que j’appelle la logique du chauffeur de taxi « moins je travaille, plus j’augmente mes prix. Plus j’augmente mes prix, moins je travaille. ». Et puis un jour arrivent les VTC Uber. Et l’on connait la suite. L’apartheid social développé depuis les années 70 – qui a coûté des centaines de milliards d’€ - se poursuit par l’immeuble apartheid SRU. Comme si dépenser et respecter des normes était la seule solution : on peut dépenser moins et mieux, et éviter des zones ou immeubles de non-droit. Avec une autre logique.

Signal faible 3 : les erreurs républicaines La République ! La République ! Bien sûr la République ! Mais il a fallu attendre 2007 pour que Ségolène Royal réhabilite aux yeux de la moitié des Français l’hymne et le drapeau national mis au ban de la nation depuis les années 70. La fierté nationale a trop souvent été captée par le Front du même nom. Le pessimisme français, le « France bashing », sont des leçons. La République ne s’enseigne pas, elle se vit. Pas 30mn par semaine mais chaque jour, naturellement.

- page 2 de 8 -